Saison
2017-2018

Barbara Van Nuffel


• Comment en es-tu arrivée à faire du théâtre ?
J'ai commencé le théâtre vers 15 ans grâce à mon professeur d'histoire qui proposait des cours de théâtre en parascolaire. On a participé au concours pour adolescent "Scène à Deux", puis j'ai joué dans la troupe de l'Athénée Bracops-Lambert pendant deux ans. Et j'ai accroché ! 

• As-tu suivi des formations pour ce faire ?
Pas vraiment. Ma meilleure formation est celle du terrain, et j'ai la chance de "travailler" avec de bons metteurs en scène qui me forment un peu plus au fil des saisons ! Ainsi que toute la bande de copains avec laquelle je joue qui me donnent de précieux conseils pour m'améliorer. 

• Quand et comment, par qui, éventuellement, as-tu rejoint L’Escapade ?
A 20 ans, j'ai quitté l'Athénée pour me diriger vers de nouveaux horizons... (Je suis comme ça, je prends mon temps), mais je ne voulais pas arrêter le théâtre pour autant ! J'ai eu l'immense chance et le grand honneur de rencontrer le Président, Didier Milis et l'un des piliers de l'Escapade, Pierre Roosens, alors que notre petite troupe de l'école donnait sa dernière représentation de Tailleurs pour dames de Feydeau.
J'ai donc été poussée (littéralement !) par notre metteuse en scène et j'ai eu l'occasion de laisser mes coordonnées à Didier.
C'est quand j'ai perdu tout espoir qu'il m'appelle (j'avoue, j'avais un peu oublié aussi)... qu'il m'a téléphoné, 3 ans plus tard, pour me gratifier du rôle de La Rosette dans En passant par la Taverne ! Oui, on peut donc dire que j'ai directement été repérée par le Président. Je le dis. 

• As-tu fait partie d’autres troupes ou joué occasionnellement avec d’autres troupes ?
Escapade un jour, Escapade toujours ! Même si nous ne sommes pas enchainés à l'Escapade, je m'y sens bien, et tant que ça reste ainsi, je ne vois pas pourquoi j'irais voir ailleurs... De plus, je m'investis corps et âme (surtout le corps, souvenez-vous de La Rosette) dans cette troupe, et je n'aime pas faire les choses à moitié. 

• Quel(s) rôle(s) passé(s) t’a (ont) marqué, à L’Escapade ou ailleurs ?
Vraiment, je dois répondre ? Voyons voir... J'ai eu droit au rôle de La Rosette qui finissait toujours dans un tonneau ou dans un placard, puis j'ai reçu le rôle de l'édentée-consanguinaire-complètement-allumée prête à tout pour séduire un certain Charles, et entre-temps on m'a proposé un rôle d'hystérico-sournoise (mais qui restera secret, chut !) Non, vraiment, j'hésite ! 

• Quel a été ton rôle le plus difficile ?
Ben, je l'attends encore ! (lol)
Tous les rôles sont difficiles, même les plus courts ! Et c'est ça qui est bon... 

• Quel rôle rêves-tu de jouer (as-tu rêvé de jouer) ?
Je ne sais pas exactement. Le rôle d'une schizophrène, pour l'enjeu et le défi, me plairait plutôt bien (tu as entendu, toi qui fais les distributions ?) Ou alors un rôle un peu plus moderne, pourquoi pas. 

• Dans tout ce que tu as vu, quel(s) spectacle(s) professionnel(s) ou amateur(s) t’a (ont) particulièrement marqué ?
Le Tour du Monde en 80 jours, repris par le Théâtre du Parc. J'ai trouvé la mise en scène (de Thierry Debroux) extraordinaire, le jeu des acteurs époustouflant et le casting vraiment incroyable. En plus, je me suis marrée du début à la fin, des vrais fous rires !! 

• Et, enfin, quand on dit « théâtre » (ou « rôle » ou « comédien » ou « jouer ») quelle est ta réaction, ton sentiment ?
Plusieurs mots me viennent en tête : Emotion. Partage. Energie. Et surtout "bonne tranche de rigolade avec les copains" !




En passant par la taverne
Charles de Bourgogne
CABARET BRUXELLOIS hommage à Simone MAX

Théâtre l'Escapade • Place de l'aurore, 2 - 1070 Anderlecht • Tél.: +32 (0)67 21 75 00