Saison
2017-2018

Olivier Bauwelinckx


C’est vers 14 ans, au collège, pour dépasser ma timidité, que j’ai accepté de monter sur les planches pour une fête annuelle.

Cela s’est reproduit, de fêtes scolaires en fêtes scolaires, puis La Joie, Les Tréteaux de Bruxelles, Le royal Euterpe m’ont permis de continuer, avant que ma collègue de travail, Véronique Piercot , ne me présente à Dominique Ghysselinckx.

C’est mon rôle de Thomas Diafoirus dans Le malade imaginaire qui m’a le plus marqué : c’était la première fois que je jouais du classique et ça, c’est aussi une peur que je voulais dépasser.

Mon rôle de « Cheval », dans Le dîner de cons, bien que d’un comique un peu « gros », fut plein de vie et d’inattendus. Un rôle plus intérieur, dans Le voyageur sans bagage, me reste comme un très intéressant souvenir ; un autre, beaucoup plus inattendu, du politicien de banlieue qui s’embourbe dans ses mensonges, dans C’est encore mieux l’après-midi et puis des rôles de « flic », très Bogart, dans Piège pour un homme seul ou très personnage de BD, plus particulièrement du dessinateur Gotlib, policier cocu et tout à fait parano, dans L’imposteur.

Le théâtre ? Des rencontres, des échanges, apprendre à travailler ensemble, se surprendre à chaque fois, recréer une atmosphère, prendre du plaisir, être… ensemble.


Le malade imaginaire
Le dîner de cons
Le voyageur sans bagage
Espèces menacées
C'est encore mieux l'après-midi
Piège pour un homme seul
L'imposteur
Dernière volonté
L'invité

Théâtre l'Escapade • Place de l'aurore, 2 - 1070 Anderlecht • Tél.: +32 (0)67 21 75 00